La manoeuvre d’homme à la mer


La sécurité à la mer, est une question de survie. Nous sommes de plus en plus à partir pecher en bateau et le rappel de certaines règles est toujours une bonne chose.

L’on à beau porter des gilets de sauvetages, avoir des GPS et téléphones portables pour contacter les secours, connaitre parfaitement les manoeuvres d’homme à la mer est INDISPENSABLE. Chaque année l’on assiste à de triste histoire d’enfant, d’adulte qui n’ont pu repêcher un de leurs proches!

Je commence donc la un chapitre sur la sécurité, qui s’étoffera surement avec d’autres articles.

Par ou commencer par l’homme à la mer? Par la méthodologies qu’on nous donnes dans les écoles de voiles, aux permis bateaux et même dans la Marine Nationale.

 

1. Crier « un homme à la mer »

Toujours préciser le bord – Ralentir le voilier ou le moteur.

2. Lancer la bouée couronne et/ou la perche IOR

Le plus vite possible, c’est un excellent indicateur visuelle pour savoir on se trouve l’homme à la mer par mauvaise visibilité.

3. Conserver en vue l’homme à la mer (ou la bouée)

Dans la mesure du possible, demander à une personne de ne faire que cela et rien d’autre

4. Mettre en route la fonction MOB du GPS

Ou noter l’heure et la position. La position pourra être transmise aux secours

5. Préparer la manœuvre de récupération

6. Démarrer le moteur

Prendre garde aux bouts éventuels dans l’eau.

7. Envoyer un message d’urgence « PAN PAN »

Phonie – Appel Sélectif Numérique.

8. Faire cesser les bruits à bord (en particulier si brume)

Ca c’est la méthodologie à adopter et à connaitre par Coeur, pour ne pas oublier un élément important.

Maintenant il y a la conduite du bateau, et la manoeuvre en elle même. Personnellent  je regarde toujours d’ou vient le vent, et je réfléchis souvent à quelle manoeuvre je pourrais bien effectuer dans l’urgence.

Lors d’une manœuvre ne jamais se précipiter, et essayer de faire reigner le calme à bord. Il faut n’y avoir qu’une seule personne à commander! Et enfin toujours faire ces manoeuvres le plus doucement possible. Etre brusque est le meilleur moyen de passer sur l’homme à la mer.

J’ai été victime d’une chute à l’eau dans mon enfance. En péchant à la traîne, je suis tombé à l’eau avec mes lignes et un hameçon dans le pied. C’est un souvenir impressionnant! La fait d’avoir une bouée couronne à proximité m’ a permis de me reposer. L’on s’essouffle particulièrement vite dans l’eau en raison de l’émotion et de la température dans ces cas la.

Lors de l’arrivée du bateau, il faut rester calme, mais en moyenne on à l’impression que l’on va se faire écraser.

Voila donc pour le petit rappel sécu jamais inutile.

Vous retrouverez ici un article encore plus complet et bien illustré ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s