Civilisation Plastique…


Le grand ménage

Je donne la parole à Julien

Jeudi 06 avril. Plage de Surtainville.

Les marées d’équinoxe ont laissé leur trace dans le paysage dunaire. Les vagues ont raboté la dune de plusieurs mètres, la transformant en falaise abrupte dans laquelle les promeneurs auront bientôt tracé de nouveaux sillons. Aidées des courants, elles ont aussi déposé aux pieds de l’obstacle un improbable enchevêtrement de tout ce qui flotte après avoir été arraché au fond de la mer ou à la dune. Il y a là surtout ces algues brunes à flotteurs qu’on nomme Fucus et les pailles des racines d’oyat que les éboulements de sable ont déchaussées.

20140318-022753.jpg

Et dans ce tas brunâtre et ocre, toute notre civilisation du pétrole est là.
Ce sont des déchets propres, lavés et rincés par le ressac, débarassés de leurs étiquettes et de tout contenu. Ils nous reviennent dans une virginité nouvelle, amoncelés en une improbable décharge proprette. D’ailleurs, les mouches qui la peuplent s’intéressent bien plus aux algues qui entament leur décomposition qu’à ce pétrole maintes fois transformé.

20140318-022819.jpg

Parmi les flacons, les bouteilles et les contenants de toutes sortes on trouve de nombreux filets, cordages, flotteurs de filets ou de casiers au milieu de morceaux de polystyrène expansé. Mais les conchyliculteurs, les touristes et les habitants du littoral ne sont pas les seuls représentés.

Les enfants sont là aussi.

20140318-022718.jpg

20140318-022655.jpg

Les galettes de pétrole nous rappelent que les navires avancent toujours au carbone fossile et continuent leur dégazages sauvages.

20140318-022920.jpg

Mais nous sommes également représentés.

20140318-022850.jpg

20140318-022912.jpg

20140318-022932.jpg

Que faire de tout cela ? Ces déchets n’ont rien à faire au pied de la dune et la mer ne les reprendra pas de sitôt. Un coup de tracteur et une mise en décharge pourraient faire disparaître le problème de notre vue. Mais ce serait enlever également les algues et les pailles d’oyat qui piègeront bientôt les grains de sable balayés par les vents, reconstituant la dune. Pour bien faire, il faudrait trier et séparer à la main le plastique des algues…

Quoiqu’il en soit, ce bout du 7eme continent ne rejoindra pas les gyres de courant qui piègent ces morceaux de pétrole flottant au milieu de nos océans. Où je parie qu’il se trouve déjà de nombreuses pochettes de leurres et quelques leurres de surface…
Pour plus de détails, voyez par là :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vortex_de_d%C3%A9chets_du_Pacifique_nord

Un grand merci Julien pour cet article

Bonne fêtes de Pâques à tous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s